QUOI NOIR LIGNES ? Du 1er au 10 décembre 2016 Une suite de micro-évènements autour du graphisme

Chapitre II : QUOI MATIÈRE SIGNE
18 novembre 2017 - 2 décembre 2017

Site internet : www.quo.ooo/i/matieresigne
NUANCER DU
NOIR. TRACER DES
PRÉCISIONS.
EXPOSITION 10h-19h
ven. 02.12.16
sam. 03.12.16
dim. 04.12.16
jeu. 08.12.16
ven. 09.12.16
sam. 10.12.16
L’exposition réunit un typographe, un artiste transmédia, deux dessinants, trois demi-gros [graphisme et texte], des livres, dans un espace. Des propositions très différentes, toutes de noir, toutes de lignes. Amandine Lancelot (1)
Gros Demi-Gros (8)
Jul Quanouai (10)
Malou Verlomme (11)
Raphaël Bastide (13)
encre et dessin
groupe de créatifs anonymes
dessinant
typographe
artiste et designer transmédia
BONJOUR, VERNISSAGE 19h
01.12.16
Lancement.
PEUT-ON BADINER AVEC LA FORME ?
QUESTIONNER UNE FORME DONNÉE À UNE IDÉE.
TABLE RONDE 19h
06.12.16
Un studio de design graphique, un artiste et designer transmédia, un directeur de Centre d’art, un dessinant, une doctorante en design graphique, un enseignant-chercheur en design peut-être même un libraire voire un philosophe sont dans un cercle. Une question au centre : quoi noir lignes? Anthony Masure (2)
Arnaud Fourrier (4)
Irène Dunyach (9)
Jul Quanouai (10)
Raphaël Bastide (13)
Sébastien Carrier (14)
Structure Bâtons (15)
enseignant-chercheur en design
directeur du Centre d’art de Colomiers
doctorante en design graphique
dessinant
artiste et designer transmédia
philosophe
studio de design graphique
BOOM ! RENCONTRES
& FINISSAGE dès 17h
10.12.16
Mise en image à plein de textes choisis & lancement en orbite d’une revue et de fanzines. Tout ça sur fond de rythmes linéaires obscurs et dansants. BRIANDEBALMA (5)
Dictées Dessinées / Octocode (7)
Objets édités du duo CSH (6)
Presses Fantômes (12)
sonore
on lit, vous dessinez
livre d’artiste, bande dessinée, fanzine
maison d’édition / revue l’Esprit Tranquille
Antonin Padovani (3) témoin et retranscrivant
quoinoirlignes.com Une extension de l’espace physique, en ligne. Zone d’informations. Théo Abadon (16) designer transmédia
IPN, 30 RUE DES JUMEAUX, TOULOUSE Une sélection bibliographique intègrera l’exposition. Ce contenu textuel viendra augmenter et dialoguer avec les oeuvres montrées. La librairie Terra Nova est partenaire du projet. Organisation et graphisme :
Émile Comètes =
Sylvain Ameil & Bianca Millon-Devigne

Avec la participation des
membres du collectif IPN, de
la librairie Terra Nova et de la
fonderie Monotype.

Avec l’aide précieuse de Anouk
Chambon & Léa Sefsaf,
étudiantes en design.

Typographies :
Vollkorn (Friedrich Althausen),
texte courant.
Vingt-huit (Malou Verlomme),
titrages.




Des propositions de noir et de lignes. QUOI NOIR LIGNES
1. Amandine Lancelot,
encre et dessinVit et travaille à Toulouse. Amandine nourrit un intérêt tout particulier pour l’Homme, ses caractéristiques, son fonctionnement. Au travers du dessin et de la gravure, elle s’attache dans un premier temps à montrer le spécimen dans ce qu’il a de plus primitif. Se qualifiant volontiers de caricaturiste, elle crée progressivement un bestiaire singulier.Aujourd’hui Amandine tente, non pas de représenter l’être humain, mais plutôt ses impulsions, de les restituer dans une écriture mécanique. Reproduire ainsi les traces de nos ustensiles — corps ou machines, c’est du pareil au même —, les recopier comme une punition, les décliner à l’infini. Tendre vers une calligraphie des mécaniques.
Courbe ou tendue, la ligne est la vibration qui esquisse le monde. Avant elle, il n’y a rien. Une fois posée, elle est inaltérable. Le noir, c’est la lumière. Avec lui, tout prend forme ; le réel s’impose, incontestable, l’encre agit comme un révélateur. Reproduire ainsi les traces de nos ustensiles — corps ou machines, c’est du pareil au même —, les recopier comme une punition, les décliner à l’infini. Tendre vers une calligraphie des mécaniques.
2. Anthony Masure, enseignant-chercheur en design
http://www.anthonymasure.com
Anthony Masure est maître de conférences en design à l’Université Toulouse JeanJaurès. Il a cofondé les revues de recherche _Réel-Virtuel_ et _Back Office_. Sa thèse en esthétique portant sur le design des programmes a été dirigée par Pierre-Damien Huyghe à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches actuelles portent sur les implications sociales et politiques des nouvelles technologies. Son essai _Design et humanités numériques_ est à paraître début 2017 aux éditions B42.
faire bouger le texte figé la couleur du texte que j’écris là les rayures sont des lignes qui n’ont pas de trajectoire
3. Antonin Padovani, témoin et retranscrivant
Je suis étudiant en journalisme, dans l’optique première de ne surtout pas le devenir. Faire vivre cette pratique et remédier à ses limites actuelles (temporalité rapide, défiance de l’opinion, concentration des idées et des sujets), pour cela je ne l’envisage pas comme un emploi avenir mais comme une occupation.
4. Arnaud Fourrier, directeur du Centre d’art de Colomiers
Arnaud Fourrier est aujourd’hui directeur du Centre d’art de Colomiers au Pavillon Blanc, près de Toulouse, après avoir travaillé au Consortium à Dijon ainsi que comme chargé de mission au Pôle Graphisme et au Festival International de l’Affiche et des Arts Graphiques de Chaumont. Il collabore ponctuellement avec le magazine Étapes.
5. BRIANDEBALMA
Je m’appelle BRIAN. J’ai 30 ans je vis et travaille à BALMA et je passe des disques, j’aime danser avec les gens, et j’aime quand les gens bougent et que l’assemblée BOUNCE (Bounce c’est quand tu fais des gestes presque obscènes avec les hanches). J’entretiens un lien serré avec mes amis et mes amies j’aime bien sourire, j’aime énormément le Ragga,l’Acid House, le Hip Hop et la Techno Psychédélique, vous êtes prêts, vous êtes prêtes à venir jouer avec moi ? Bisous. Brian.
bandes passante à microsillons DUEL UBATUBA TUNSTEN VISION GIUDECCA QUEEN IS DEAD 1010 BEMPAROLLENIVATUMBA 33 1/3 RPM 45 RPM
6. CSH [duo composé de Paula S-H et Jul Quanouai]
https://www.instagram.com/csh__duvent
Objets éditoriaux. Recherche graphique, narrative, +structure, papier, impression. Fanzines, livres d’artistes ++. Travaille pour DUVENT-édition. CSH: radeau /mousse / photocopie /métal/ +++. Lancement d’objets édités du duo CSH, éditions DUVENT. Tirages limités. Itinéraire CSH: ÉTAPE 1: AQUEU-O1-T1-T2. Lancement de ORSERRY#1 (livre d’artiste), TESST#1 (bande dessinée) et TESST#2 (fanzine).
7. Dictées Dessinées
Les dictées dessinées, initiées par le collectif Octocode, visent à expérimenter le processus de création d’images. Selon un principe simple, un orateur lit un texte choisi avec soin, pendant que des participants dessinent. Au fil du texte, le visuel se construit. L’image naît de l’écoute, des éventuelles incompréhensions, de la progression des mots et du sens que chacun en a. Chaque participant va venir tracer une adaptation graphique du paragraphe dicté. Les images ainsi réalisées sont compilées dans un objet éditorial tiré en petite série.
8. Gros Demi-Gros
Gros demi-gros arpente, balaie, observe, ausculte. Le dedans. Le dehors. Les inscriptions aux murs. La démarche des passants. Les gestes et les mots des bouchers, des biffins, des boxeurs thaï, des danseurs de coupé-décalé. Gros demi-gros photographie. Raconte. Dessine. Interviewe. Enregistre. Gros demi-gros a bon appétit. Les GD-G se retrouvent à mi-chemin de leur résidence respective, quelque part dans la diagonale du vide française, et feront éclore une proposition de ce terrain fertile.
Une recherche Tailler dedans Aucun second degré
9. Irène Dunyach, doctorante en design graphique
Irène termine un doctorat en design graphique éditorial consacré à l’impact de la mise en forme de contenus littéraires fictionnels sur les expériences de lecture. Dans ce cadre, elle produit des objets éditoriaux qui investissent simultanément le papier et le numérique et expérimente autour du flottement comme processus narratif graphique.
10. Jul Quanouai, dessinant
http://g----------a.tumblr.com
Vit et travaille à Toulouse. Jul Quanouai dessine dessine dessine. Il auto-édite et photocopie, fanzines et microéditions diverses. Ses images empruntent des codes à la bande dessinée et à une imagerie actuelle. Un langage graphique reconstitué, singulièrement, vers un univers parallèle de noir et de blanc . Sur papier et dans l’espace. Jul Quanouai passe aussi beaucoup de temps à construire des vaisseaux en carton et à éditer des fanzines avec des enfants.
Intérieur piscine.Installation/attraction claustrophobe. dessins/décors. mtn94 noir mâte, mtn hardcore noir brillant, fb rechargeable encre gel, glycéro noir laqué pleins/déliés, tranchant/courbe.
11. Malou Verlomme, typographe
http://www.malouverlomme.com
[En résidence dans l’atelier de gravure, en amont de l’exposition.]
Diplômé de l’École supérieure d’Arts Appliqués Duperré en Communication visuelle, Malou Verlomme apprend la création typographique à l’Université de Reading (Royaume-Uni). Il développe depuis ses propres caractères, dont plusieurs ont été récompensés. Son caractère “Camille” fait partie des collections du Centre National des Arts Plastiques.
Il est co-fondateur de la fonderie LongType où plusieurs de ses caractères sont publiés. Il réalise également des projets de commande pour des fonderies telles que Hoefler & Frere-Jones, Typofonderie et l’Oxford University Press. Il est régulièrement convié à participer à des conférences et enseigne dans plusieurs écoles de graphisme. Depuis début 2016, il est dessinateur de caractère pour la fonderie Monotype.
Du noir et de lignes! Et un retour au geste, à la matérialité. C’est la matière première du dessinateur de caractère. Pas de couleur, pas même de niveau de gris. Ici tout est: du blanc, délimité par du noir. Ou l’inverse. La typographie numérique traite la surface par son contour, par la ligne. La courbe de bézier est une frontière,dans toute son immaterialité, entrele noir et le blanc. Mais cette fois-ci, pas de ligne! On taille, on creuse, on sculpte, mais on ne dessine pas
12. Presses Fantômes, maison d’édition
http://pressesfantomes.net
Tremblez! Les PFF (Presses Fantômes Futures) sont une maison (hantée) d’édition apparue une nuit sans lune dans les esprits troublés d’Edith M. et Irène D. qui se laissent volontiers posséder par des textes fantastiques ou oubliés pour les ressusciter éditorialement. Leurs activités englobent plusieurs services, comme la BAM (Bibliothèque d’Apparitions Mystérieuses), le GLA GLA (Grand Laboratoire d’Analyse du Graphisme des Livres Aberrants) ou le BEURK (Bureau d’Études Utiles des Revenants Kaput). La toute première publication des PFF est le premier numéro de leur revue l’Esprit Tranquille, sur le thème des oeuvres inachevées, à apparaître en décembre 2016.
13. Raphaël Bastide, artiste et designer transmédia
http://raphaelbastide.com
Né en 1985 à Montpellier, vit et travaille à Paris. Son travail artistique porte un héritage conceptuel et s’axe majoritairement sur des sujets liés à la culture numérique et à la programmation. Ses travaux sont présentés aussi bien hors ligne que sur internet. Sa pratique inclut sculptures et installations, sites web, performances sur les réseaux et programmes informatiques.
Donner forme aux intermédiaires, lire entre les lignes. Et transparent. Temporelles, segmentée, ou la ligne noire tracée par une plume.
14. Sébastien Carrier
Enseignant en philosophie. Il cite de mémoire des phrases heideggeriennes et traduit des livres allemands à contenu philosophique poussé : tout ça avec simplicité.
15. Structure Bâtons, studio de design graphique
http://www.b-a-t-o-n-s.fr
Structure Bâtons est une association formée par 2 designers graphiques — Lucile Bataille & Sébastien Biniek — basée à Lyon, qui aspire à être à la fois un studio de design graphique et une structure de recherche. Ses domaines d’interventions sont principalement, l’édition imprimée et numérique, la pédagogie, le type design & la cartographie.
16. Théo Abadon, designer transmédia
http://theo.abadon.free.fr
Vit et travaille à Toulouse. Théo Abadon est designer transmédia, il parcourt et explore les possibilités du numérique. Il essaye d’en appréhender les spécificités (non seulement liées au médium, mais aussi à ses mécanismes) et donc d’avoir une pensée et un design composite.
plancubeshpérecubeplan #000000 .#%+-:@*=




REMERCIEMENTS : Sylvain Ameil : http://www.sylvain-ameil.fr
Bianca Millon-Devigne : http://bientot3000.com
Théo Abadon : http://theo.abadon.free.fr
http://collectif-ipn.net

https://www.facebook.com/quoinoirlignes/
contact : octocode[at]gmail.com

Une sélection bibliographique réalisée en partenariat avec Tera Nova a intégré l'exposition. Dispositif : Audrey Douanne, Bianca Millon-Devigne, Anouk Chambon, Léa Sefsaf. ◆ Une édition imprimée présentant les textes d'Antonin Padovani mis en formes par Bianca Millon-Devigne a vu le jour : drôle_blanc_gnon. Contactez-nous si vous souhaitez la lire. ◆ Typographies sur l’évènement : Vollkorn (Friedrich Althausen) + Vingt-huit, Fondation et Ficus de Malou Verlomme ◆ Organisation & graphisme : carbone paroles [Sylvain Ameil & Bianca Millon-Devigne].

Merci à l'ensemble du collectif IPN pour avoir permis à cet évènement d'exister. Ceux qui ont particulièrement mis la main à la pâte : Antony Lille, Théo Abadon, Emmanuel Jaudard, Junie Briffaz, Audrey Douanne, Rémi Blanes, Benjamin Paret, Laura Freeth, Simon Prêt, Alexandre Atenza, Guillaume, Marussia Sallen, Edith Mercier ◆ Aux copains qui nous ont aidés : Mélanie, Damien et Géraldine pour leurs coups de peinture ◆ Philippe Pitet pour ses conseils et ses micros ◆ Thomas Deudé pour ses marqueurs ◆ Pierre ◆ Victor ◆ Kévin ◆ Samy d'Orléans pour leur soutien  ◆ À ceux qui nous ont soutenus : Céline tout particulièrement ◆ Irène qui nous a répondu sans chichis ◆ Aux partenaires et fournisseurs : Ekin et Jérôme et leur vin — Cornelia et ses fromages — Nadège et ses stickers — l'AMAP Sambanane et Philippe Castaing pour les légumes — la brasserie la Boissonnerie générale — à Karine et Chloé pour leurs impressions — Zélie pour les costumes — Sophie pour le logement ◆ Avec la participation de la librairie Terra Nova. Remerciements tout particuliers à Lucas ◆ Pour le matériel : merci aux Abattoirs ◆ à Lieu-Commun ◆ au Printemps de Septembre ◆ aux Beaux-Arts de Toulouse (à Arnaud et les élèves de la récupèrathèque tout particulièrement) ◆ à la section DSAA du Lycée des Arènes ◆ à TA ◆ à FMR ◆ Avec la participation de Monotype qui a permis à Malou Verlomme de venir en résidence dans l'atelier. ◆ À Léa Sefsaf et Anouk Chambon qui ont fourni un travail incroyable. Nous en oublions probablement, que nous remercions pourtant. Bisous. QNL. AS&BMD.

À l'année prochaine pour la suite de Quoi_Adjectif_Figure.